Plan Climat Energie Territorial

Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie), les collectivités contribuent de façon directe à environ 12% des émissions nationales de gaz à effet de serre et agissent, de façon indirecte, sur plus de 50%, à travers leurs politiques d’aménagement du territoire et d’urbanisme, du transport, de l’habitat. Par ailleurs, la loi Grenelle 2 fixe l’obligation pour les collectivités et leurs établissements publics de plus de 50 000 habitants d’élaborer un Plan Climat Energie Territorial.

 

La communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien prend part aux engagements internationaux et européens. Lors de la séance du 20 décembre 2012, ses élus ont approuvé le Plan Climat Energie Territorial du pays ajaccien, dont la finalité première est la lutte contre le changement climatique et l’amélioration de la qualité locale de l’air.

 

Le PCET du Pays ajaccien, c’est 31 actions, réparties en 3 volets :
·         Un volet atténuation qui vise à limiter l’impact du territoire sur le climat en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, dans la perspective du facteur 4 (diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050), par la réduction des consommations d’énergies et l’utilisation des énergies renouvelables essentiellement.
·         Le volet Adaptation qui vise à réduire la vulnérabilité du territoire face aux impacts du changement climatique.
·         Le volet Mobilisation et Sensibilisation qui vise à sensibiliser, mobiliser et former aux comportements éco-responsables

 

Volet climat de l’Agenda 21 du Pays ajaccien, le PCET vise à répondre à 3 enjeux :
·         Un enjeu économique : le PCET participe à l’attractivité du territoire et contribue à réduire sa vulnérabilité face à l’augmentation des coûts des énergies fossiles, à développer des filières de production locales et à créer des emplois.

·         Un enjeu environnemental : le PCET contribue à diminuer la pollution, à préserver les ressources et la biodiversité, et à anticiper l’évolution de la réglementation.

·         Un enjeu social : le PCET contribue à lutter contre la précarité énergétique. Il permet plus d’équité en terme d’accessibilité aux équipements publics et en terme de qualité de vie afin d’accueillir le mieux possible les générations futures.